Quel avenir pour les grands donateurs ?

Avec la transformation de l’ISF en IFI, beaucoup d’interrogations se posent aux organisations qui bénéficient des dons sur ISF.

France Générosités et Oktos viennent de publier une étude riche d’enseignements sur le comportement des dits « grands donateurs », c’est à dire des 1% plus gros donateurs des associations et fondations. On y découvre qu’ils sont plus riches, plus urbains, plus âgés mais aussi plus masculins que l’ensemble des donateurs. Leur don déductible de l’ISF vient s’ajouter à leurs autres dons déductibles de l’Impôt sur le Revenu et est en moyenne de 5000 €, soit 3 fois plus que la moyenne de leurs autres dons.

L’étude montre également que ces donateurs soutiennent de longue date une association avant d’en devenir un « grand donateur ».

2018 sera décisive pour les organisations qui peuvent faire bénéficier leurs donateurs de l’avantage ISF : l’élimination des patrimoines financiers du nouvel impôt va faire fondre ou supprimera les possibilités de déduction de cette population qui a en moyenne environ 50% de son patrimoine en placements.

les résultats de l’étude en détail ici…